Brèves / Informations

Offre Getty : photographes pros, restez vigilants !

ll y a une semaine, l'Agence Getty Images a annoncé qu'elle mettait gratuitement à disposition d'utilisateurs - principalement des réseaux sociaux, des blogs et des sites d'information "pure player"-  35 millions de photographies. Dans ce communiqué, Getty précisait, par la voix de son Président Craig Peters, que l'utilisation gratuite de ces photos devait bénéficier aux photographes professionnels distribués par Getty.

 

 

Mais comment la gratuité pourrait-elle leur bénéficier alors que ces mêmes photographes vivent précisément des droits d'auteur générés par l'utilisation des images qu'ils produisent ?

 

 

Plus loin, Getty précisait que sa nouvelle offre légale était soumise à la condition que l'exploitation des photos accompagne un contenu éditorial, non commercial et non publicitaire.

 

Or, c'est précisément là où le bât blesse, car l'utilisation non-commerciale ne semble pas véritablement définie juridiquement, et que l'on peut légitimement craindre, de facto,  des utilisations largement hors du cadre défini ! 

 

Si l'on peut trouver de prime abord satisfaisant le fait que les images mises à disposition portent clairement le nom du photographe et le copyright "Getty", et se rassurer en se disant que le système de codage qu'elles contiennent puisse s'avérer efficace en termes de traçabilité (et donc d'une certaine protection des photos sur Internet), ces mesures sont loin d'être l'essentiel pour les photographes professionnels. 

 

Nous avons en effet peu d'espoir que Getty parvienne, avec cette nouvelle démarche (en introduisant des messages publicitaires via l'espace créé par les photos transformées en "player"  sur les sites web hébergeurs) , à créer une nouvelle source de revenus pour les photographes. 

 

Et, même en supposant que ce nouveau système de diffusion fonctionne commercialement parlant, on peut  aisément se demander dans quelle mesure et de quelle manière Getty Images partagera les gains réalisés avec ses photographes ?

 

De ce dernier aspect dépendra le comportement  des photographes professionnels et notre point de vue, la vigilance demeurant le maître-mot en attendant d'en savoir plus...
 

L'UPP. 

 

Lire l'analyse de Michel Puech sur son blog 


Catégorie : Brèves / Informations | Date de publication : 17/03/2014


Bookmark and Share

Retour aux actualités

Espace adhérents,
identifiez-vous :



mot de passe perdu ?

pas encore adhérent ?
logo SAIF
Escourbiac, partenaire de l'UPP