Brèves / Informations

Hommage de l'UPP à Jacques Cressard

Jacques Cressard, député d'Ille-et-Vilaine, est décédé samedi 7 mars 2015, à Rennes, à l'âge de 79 ans. Jacques Cressard était l'auteur de la loi Cressard du 4 juillet 1974, reconnaissant aux journalistes pigistes le statut de journaliste professionnel et des indemnités de licenciement.

 

Né en avril 1934, a été élu député pour la première fois en 1968 en battant Henri Fréville, alors maire de Rennes. Il sera réélu en 1973 et 1978 avant d'être battu par Edmond Hervé en 1981, lors de la vague rose. 

 

Jacques Cressard a aussi été vice-président du conseil général d'Ille-et-Vilaine, conseiller régional et conseiller municipal de Rennes.

 

L'ancien professeur d'histoire-géographie était connu pour son humanisme et son admiration pour le général De Gaulle. 

 

 

Ses obsèques auront lieu mercredi, à 14 h 30, en l'église Notre-Dame en Saint-Melaine à Rennes.

 


 

Sur la loi Cressard : Depuis 1974, le statut des photojournalistes pigistes est régi par la loi éponyme obligeant les entreprises de presse à reconnaître aux journalistes professionnels qu'elles emploient, même pour de courtes durées, un statut de salarié, qu’ils soient ou non porteurs de carte de presse.

 

Cette disposition légale, au demeurant conforme aux principes généraux du droit du travail, protège ces personnels.

 

Toutefois, depuis cette date, nombre d’entreprises de presse contournent la loi, et nombreuses sont encore celles qui rémunèrent leurs journalistes pigistes en droits d’auteurs voire en facture liée à la simple prestation de services, le cas échéant produite dans le cadre « auto-entreprenarial ». 

 

Si les entreprises de presse souhaitent verser aux photographes des rémunérations en droits d’auteur, c’est pour ne plus s’acquitter des charges sociales liées au salariat (les charges patronales étant moindres dans le statut d’auteur). Ces entreprises ne souhaitent plus être soumis aux contraintes du code du travail et de la convention collective nationale des journalistes.

 

 

Tous les photojournalistes, dont les photojournalistes représentés par l'UPP,  ont une pensée émue pour Jacques Cressard dont la loi, adoptée à la plus grande unanimité à l'été 1974, a donné aux journalistes non permanents ou occasionnels des droits conventionnels quasi identiques à ceux des titulaires.

 

 

L'UPP ainsi que l’ensemble de la profession s'oppose très fortement à toute remise en cause du statut de photojournalisme.

 

 

Lire également l'hommage rendu par le SNJ à Jacques Cressard 

 


Catégorie : Brèves / Informations | Date de publication : 10/03/2015


Bookmark and Share

Retour aux actualités

Espace adhérents,
identifiez-vous :



mot de passe perdu ?

pas encore adhérent ?
logo SAIF
Media acces